31 mai 2017 : direction les (grandes) montagnes de Sary-Mogol

Départ vers Sary-Mogol. Ce village tout au sud du Kirghizstan est célèbre pour être le point de départ pour l’ascension du pic Lénine. C’est  Je rejoins Tien dans le bus qu’il a pris à Osh. Il a réussi à expliquer au chauffeur avant le départ qu’il faudrait s’arrêter à Gulcha pour me récupérer. Heureusement, parce que le bus est archi bondé, tout le monde remonte ses courses depuis Osh. Des sacs de riz, des colis et nos sacs à dos sont empilés dans l’allée du milieu. Les enfants qui n’ont pas de places sont assis tant bien que mal au milieu. Joyeux bordel ! Malgré tout comme d’habitude pas de tension, on fait avec. Il n’y a qu’un bus par jour alors il faut bien…
Une dizaine de kilomètres avant Sary Tash, à 3000 mètres d’altitude, il commence à neiger. Un brouillard épais nous cache les montagnes. Gros décalage avec le soleil éclatant de ce début d’aprem à Gulcha ! La route n’en finit pas de monter, le bus de ralentir, et on se demande s’il ne va pas falloir descendre pour alléger un peu le tout ! Sary Tash dépassé, le temps s’améliore. Il y a encore de bonne bourrasques, mais plus de neige ni de pluie. Au bout de l’immense vallée, entourée de montagnes dont les sommets disparaissent dans les nuages, de la lumière. Le tout est assez féerique…

Nous arrivons au CBT de Sary-Mogol, géré par Abdilla. L’endroit est chaleureux et accueillant, il y a d’autres touristes qui sont déjà là. Pas trop le temps de sympathiser, notre hôte vient nous chercher. Nous avons réservé chez lui via Abdilla : 500 soms par nuit et par personne avec le petit-déj, 700 soms avec le dîner. Les toilettes et la douche sont dehors mais avec eau chaude, cuvette-de-WC-où-on-peut-s’asseoir, le tout propre. Nous sommes plutôt contents de notre choix : nos hôtes sont très sympas, et comme pour l’instant il n’y a pas d’autres touristes nous avons beaucoup d’espace ! Pour information il est aussi possible de dormir au CBT directement, pour 700 soms la nuit et le petit-déj, et 1000 soms avec le dîner.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *