Infos pratiques

Voyager au Kirghizstan

Un pays encore méconnu

L’ouverture du Kirghizstan au tourisme est bien réelle mais relativement récente. Concrètement cela signifie que l’on ne vous proposera pas d’acheter de tout et n’importe quoi dès lors que vous avez l’air d’un(e) touriste (Sans jugement aucun sur les vendeurs qui n’ont peut-être pas le choix de faire autrement). C’est du coup assez relaxant de se promener dans le pays…. celles et ceux qui ont déjà voyagé dans des endroits très touristiques comprendront de quoi je parle.

Pour peu que vous ayez les bonnes informations en main et  quelques mots de vocabulaire russe dans votre répertoire, vous pourrez facilement vous en sortir par vous même sans solliciter d’agences de voyage. Bien sûr si vous en avez l’envie et les moyens vous pouvez toujours les contacter ! Nous avons pour notre part essayé d’être au maximum autonomes, afin de respecter nos petits budgets et notre envie de liberté.

Les procédures de visa ayant été simplifiées, aucune demande particulière n’est à faire pour un séjour touristique n’excédant pas les 60 jours. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site de France Diplomatie. Ne vous emportez pas en lisant la rubrique “Sécurité”, ils ont tendance à être assez alarmistes…

Se rendre au Kirghizstan

La compagnie aérienne turque Pegasus Airlines propose des billets d’avion dont les prix défient toute concurrence. Par exemple, nos billets aller simple Paris-Bichkek nous ont coûté 130 euros chacun, 1 bagage en soute par personne compris. Au départ de Paris Orly, Marseille, Lyon, Bâle-Mulhouse, Saint-Etienne ou Nice, vous pouvez directement rejoindre Istanbul. Ce peut être la destination finale de votre voyage, une étape ou simplement une escale vers d’autres pays, comme le Kirghizstan. Pour les recherches de vols en général, vous pouvez aussi passer par Google flight, dont l’interface est très bien pensée.

Quelle que soit la date de votre arrivée à Bichkek,  vous atterrirez probablement très tôt à l’aéroport international Manas. De nombreux taxi vous proposeront leurs services si vous voulez décoller tout de suite vers le centre-ville, à une trentaine de kilomètres. Sinon vous pouvez aussi attendre que le service des bus commence, vers 7h du matin. Pour vous rendre jusqu’à Osh Bazaar le prix est de 60KGS*, puis 10KGS* par trajet en minibus si vous devez faire un changement. Si vous avez un smartphone, l’application “2GIS” vous sera réellement très utile pour vous déplacer, à Bichkek (et partout d’ailleurs). Il vous suffit de télécharger la carte de la ville dont vous avez besoin, qui sera ensuite consultable hors-ligne. Lorsque vous ferez une recherche de trajet, l’application vous indiquera les numéros de bus que vous pouvez prendre ainsi que l’emplacement des arrêts (théoriques au Kirghizstan).

*Taux de change au 6 juillet 2017 : 1 euro = 79,02 KGS (Kirghize soms)